A Rambo

Ton nom disait
Que tu étais beau.
Ton nom claquait
Toujours plus haut !
Tu ronronnais
Tu nous parlais
Et d’amour fou,
Tu débordais.
Parfois tu chantais…

Je t’avais rencontré
Trois fois,
Caressé trois fois
Blotti contre moi.
Mais combien de fois
Ai-je pensé
A toi ?…

Ce vilain virus
Qui était en toi,
Tu l’avais vaincu.
Mais la mort est venue…

Tu resteras longtemps
Dans la mémoire
De beaucoup.
Petit filleul irremplaçable
Qui aimait tant la vie.
Quelque part
Maintenant
Tu nous attends…

A BIENTOT
SI GENTIL RAMBO

Christiane B - Avril 2006