Les chats « aviateurs »

Au printemps 2002, une protectrice de nos petits félins de la rue, découvre aux alentours de la base aérienne 921 de Taverny une colonie de chats errants. Elle commence alors un long et difficile travail de protection ; elle les nourrit à l’extérieur de la base; elle les fait stériliser par l’Ecole du Chat en leur donnant des noms en rapport avec l’aviation (avions, constructeurs, etc).

Pour étendre et renforcer son action, elle décide d’écrire au commandant de la base militaire pour proposer l’aide de l’Ecole du Chat afin que soit menée une action conjointe et ciblée dans le but de :

De nombreuses relances restent sans suite, mais sur le terrain, elle ne se décourage pas ; elle continue à nourrir les chats et poursuivit avec l’aide de l’Ecole du Chat leur stérilisation.

En août 2005, une nouvelle proposition de collaboration de l’Ecole du Chat aux autorités de la base reste également sans réponse et en septembre, elle sollicite un rendez-vous avec le colonel commandant la base qui lui confirme que « la base veut faire partir les chats ! ». Dans un long plaidoyer, elle argumente et explique que seule la stérilisation des chats vivants sur la base peut éviter la venue d’autres chats sur un terrain laissé libre. Après réflexion, le commandant l'autorise à mener une action de stérilisation sur la base et donne son accord pour prendre en charge la moitié des frais de stérilisation. Il l’autorise aussi à intervenir accompagnée (obligation de sécurité d’accès du site) sur la base. Une longue action de trappage des chats peut enfin commencer.

Depuis, la collaboration avec la base se développe et se poursuit par des actions concrètes :

ARIANE

RAFALE

CONDOR

En tout, 17 chats et chattes ont été stérilisés et tatoués depuis le printemps 2002. Aujourd’hui, RAFALE, ALOUETTE, TINA, ARIANE, ICARE, FALCON, CODY, CONDOR, OMEGA, COLUMBIA, MORANE, COUGUAR, HELICE, FURTIF et FOUGA vivent heureux leur vie de « chat-aviateur » libre, nourris tous les jours et soignés régulièrement, intégrant ainsi parfaitement la vie quotidienne de la base.

Nous tirons un grand coup de chapeau à cette protectrice qui se bat depuis 2002 pour que nos petits amis à 4 pattes puissent vivre libres dans de bonnes conditions sur la base aérienne 921 de Taverny. Sa force de persuasion a su convaincre les autorités militaires de l’intérêt de maintenir sur la base des chats libres, stérilisés et en bonne santé. Nous remercions très sincèrement les colonels Reumaux et Courbois, commandants de la base, pour avoir pris en compte le sort de ces petits félins et leur avoir permis de vivre une vie digne.

L’ampleur du travail de protection reste immense. Le nombre de nos petits amis à 4 pattes en danger, soumis à la cruauté humaine est sans cesse grandissant. Le nombre de nos petits affamés est en constante augmentation, leur condition de vie et leur état sanitaire se dégrade. Nous ne baissons pas les bras ! Notre volonté et notre amour des chats nous portent. Et même si notre action est une goutte d’eau dans un océan d’indifférence et de cruauté, nous continuerons encore et encore, avec votre aide, à sauver et aider nos malheureux félins.