Hommage

La maison s'ennuiera, silencieuse...
Eteint l'écho de vos chemins vibrants ou furtifs.

Mes mains languiront, immobiles...
Dépossédées de votre chaleur tendre.

Le soir tombant deviendra solitude...
Vos yeux, étoiles au ciel de ma mémoire.

Mais vous serez encore mes vivantes amours,
MES CHATS.


Monique de La Vergne