La sortie des doudous

Dimanche :

Hier soir c'était notre dernier soir.

On a beaucoup joué "à la petite souris" et même Maman et Féline y ont mis la patte.

Ce matin, dimanche c'était le grand jour. On a ouvert la fenêtre. Ils ont tous exploré le jardin, visité le voisin chez qui Chloé a mangé la nourriture des tortues et s'est rendue malade, se sont promenés, sont revenus dans le sous-sol, sont repartis ....

Tous sauf Féline qui a mis 2 minutes à quitter le jardin, traverser la rue et s'est envolée dans la zone industrielle en face. Va-t-elle revenir ?

La rencontre avec ma Pistache n'a pas encore eu lieu. Elle a préféré sortir directement chez les voisins mais elle les a vus et sait qu'ils sont dans le jardin. Nous surveillons de près.

A suivre, je garde l'appareil photo à la main.

Lundi :

Hier 19 h 45, l'heure du dîner. Féline s'est souvenue de tout et est arrivée pour pichoter un peu et faire de beaux rêves avec toute la famille. Ils sont tous rentré d'eux-même bien sagement et ce matin c'était la grasse matinée, tout le monde avait les yeux en fente. Mais c'est reparti malgré l'herbe mouillée.

Pistache les observe et a tenté de s'approcher d'un petit mais Nala l'a coursée. Cela s'est passé sans affrontement et ce matin Pistache a laissé passer devant elle le petit qui recherche sa compagnie.

Féline ne s'est pas sauvée ce matin.

On peut dire que ça se passe bien pour le moment mais il faut que Pistache les rencontre tous les 6.

Mercredi :

On a le moral en berne.

Lundi, Nala, Féline, Moustic et Vénus sont repartis vers 17 h par le jardin du voisin. Ils sont apparemment revenus vers 1 heure du matin, ont mangé et il y a eu une violente bagarre. Kévin a ouvert sa fenêtre et a encore vu Moustic et Vénus. Depuis les 4 ont disparu. Il devait y avoir des chats errants. Je suis retournée à l'usine mais n'ai vu personne. Le soir, je les appelle alentour car hier soir mardi, ils ne sont pas revenus.

Vénus est tellement fragile et Moustic tellement fou-fou.

Gribouille vit sa vie comme le chat de la maison. Il dort la nuit dans le garage, mange bien, joue beaucoup, sort entre deux siestes.

Chloé dort aussi au garage mais sort dès qu'on arrive, elle est tellement craintive. Mais le pire, c'est qu'elle passe son temps sur le tas de bois du voisin, mitoyen à notre jardin, et elle pleure et miaule à fendre l'âme. Alors Gribouille va la câliner de temps en temps.

On espère à chaque moment les revoir.

La suite : Débâcle et non retour