Retour de vacances

J'ai retrouvé mes Doudous, au retour des vacances, plus beaux que jamais, et ce, grâce à la générosité d'une voisine et de l'Ecole qui n'ont pas compté leur temps pour les visiter et s'occuper d'eux. Merci ...

Tout d'abord l'accueil de Féline. Même si la photo est un peu floue, elle a le mérite d'exister et de la représenter telle qu'elle est.

C'est terrible ! Non, c'est la tendre Féline qui, beaucoup plus maternelle que Nala veille continuellement sur la famille.

Féline a toutes les qualités : d'abord elle est superbe, elle est prévenante et câline avec les "petits",elle veille alentours pour repousser les intrus, elle est courageuse, elle est toujours présente. Maintenant quand j'arrive, elle gambade et se frotte sur les arbres pour montrer son contentement. J'arrive à faire contact doigt/museau, j'ai même pu la caresser 2 fois pendant qu'elle mangeait. Elle ne crache plus, ne griffe plus.

Ensuite il y a Maman. Nala est très discrète, calme et toujours craintive. Jamais d'effusion. Une vie bien rangée, elle arrive à l'heure, elle est toujours là et elle repart une fois le repas terminé.
Souvent en compagnie de ma douce Chloé, le petit gabarit de la famille. Et pourtant Chloé miaule, réclame et a un bon coup de fourchette (jamais de croquettes). Ce n'est pas de la crainte qu'elle éprouve, c'est de la terreur.
Elle est apeurée dans toutes les circonstances.
Avec Nala et Chloé, je dois rester parfaitement immobile.

Puis voilà Vénus, la petite du groupe qui a bien grandi puisqu'elle rattrappe Féline.
Elle est tellement "grande" maintenant qu'elle se permet de faire des escapades amoureuses pour inquiéter tout le monde. 5 jours sans nouvelles !
Le 6ème, lorsque je suis arrivée, sa silhouette se découpait dans le crépuscule assise sur un plot en béton aux côtés d'un matou qu'elle a invité à partager le repas. Et vas-y que je te renifle le museau et que je me frotte.
J'ai l'impression qu'elle a trouvé une maison car elle n'est pas là tous les soirs. Certainement la maison du matou qui est domestiqué et que je peux caresser sans problème.
Elle est jolie Vénus, elle plaît beaucoup aux hommes.

J'ajoute que j'ai aussi le contact doigt/museau avec Vénus et parfois une caresse.

Et enfin, voilà l'homme de la maison : Moustic
Il nous a fait bien peur ce petit Moustic avec son abcès à la joue tellement gros qu'il en avait l'oeil fermé. Mais pas moyen de l'attrapper ni de le trapper.
Il est resté prostré sous les buissons pendant 3 jours, ne mangeait plus jusqu'à ce que l'abcès perce. Nous avons pris la décision de lui donner des antibiotiques dans la nourriture. Il avait son repas à part toujours très appétant pour être sûr qu'il prenne bien ses médicaments. Si bien qu'une fois guéri, il cherchait dans mon sac s'il y avait toujours son petit repas. Il a eu du mal à reprendre les repas en commun, sans saumon, sans rillettes, sans thon en boîte.
Inquiétant quand même car c'est son deuxième abcès (le premier était sous le menton). Mais avec les antibiotiques, ça a l'air d'aller bien.  

Voilà maintenant 1 an ce mois-ci que j'ai fait la connaissance de cette petite famille très attachante. Que de choses en un an : émotion, plaisir, chagrin, inquiétude.
C'est une expérience enrichissante sur la nature qui n'a rien a voir avec les chats de maison. C'est pas tous les jours facile et j'ai souvent passé des nuits blanches à penser à eux et comment ils allaient s'en sortir.
C'est un peu frustrant aussi, jamais de câlins, jamais de ronrons, jamais de caresses sauf Moustic maintenant. Le seul véritable contact que j'ai eu c'était mon pauvre Gribouille.
Ma seule récompense, c'est de les voir accourrir avec leur beau pelage bien propre et bien brillant et d'essayer de les maintenir en bonne santé le plus longtemps possible.
2 petites photos de groupe pour terminer.

N'est-ce pas qu'ils sont beaux pour vivre dehors à la cloche de bois.
Il faudrait que le temps s'arrête.

La suite : Bonne année